Séminaire 7 avril 2015

Transmettre l’art, transmettre la liberté :
« perspectives philosophiques et historiques »

Textes  ⁄  bibliographie 


Cette première séance du séminaire « Transmettre l’art, transmettre la liberté » inaugure les travaux de l’Atelier de Recherche sur la Formation des Artistes et des Enseignants mis en place par L’ENSATT de Lyon, Le Pont Supérieur de Nantes, l’Université Lyon 2 – Laboratoire ECP et l’université de Nantes-CREN.

Ce premier séminaire se propose ainsi d’explorer le thème de la transmission sous l’angle de la philosophie et de l’histoire des idées. Deux autres séances suivront avant la rencontre internationale « Transmettre » qui se tiendra à Nantes en février 2016.

La conviction réfléchie de l’importance des liens entre art et éducation, en effet, n’est pas née d’aujourd’hui : elle possède de solides racines dans l’histoire de la pensée. Des Lettres sur l’éducation esthétique de l’homme de Friedrich Schiller (1795) à La conception du politique comme « partage du sensible » chez Jacques Rancière aujourd’hui, des lignes de force dessinent un riche arrière-plan.

Animée par Alain Kerlan, professeur émérite à l’Université Lyon2, et Alain-Patrick Olivier, professeur à l’Université de Nantes, cette première séance a pour objectif de restituer les grands traits de cet arrière-plan, de repérer quelques étapes dans cette histoire, et d’en discuter les enjeux.
Le séminaire s’adresse à des chercheurs, étudiants, artistes et enseignants concernés par ces questions.